Interview exclusive de Jeff Kaplan: Configuration, lore, consoles...

JudgeHype | 08/03/2015 à 16h54 - 6

J’ai eu la chance de discuter avec Jeff Kaplan pendant la PAX East. Je dis "de la chance" car c’est un développeur que j’apprécie énormément. Je l’ai déjà rencontré plusieurs fois lors des BlizzCon, notamment à l’époque de World of Warcraft : The Burning Crusade, et il donne réellement l’impression d’être un mec très simple et à l’écoute de sa communauté.

C’est le genre de gars avec qui l’interview peut rapidement se transformer en une discussion tout ce qu'il y a de plus sympathique. De plus, étant le Game Director d’Overwatch, il peut aborder tous les sujets, ce qui est tout de même très pratique, vous en conviendrez ;)



Alors, ce modèle économique ?

Ma première question, suggérée par vous chers visiteurs, a concerné le modèle économique du jeu. A ce sujet, Jeff est resté très sommaire, expliquant que Blizzard ne l’a simplement pas encore déterminé. L’équipe étudie actuellement la meilleure option possible, celle qui reflétera réellement la valeur du jeu auprès des joueurs.

L’équipe de développement s’attelle pour l’instant à ce qui fera le cœur d’Overwatch, à savoir les héros, les cartes et tout le système de combat. Les éléments annexes qui concernent l’implication du joueur et le système de progression concerneront l’étape suivante. Il est donc très probable que nous aurons droit à des quêtes ou des missions afin de monter en niveau, bref tout ce qui pourrait vous encourager à venir effectuer une ou plusieurs parties chaque jour.


Et le Lore d'abord ? C'est que j'ai envie de savoir qui je suis moi

Parmi les questions qui reviennent souvent parmi la communauté, on trouve celles liées au Lore d’Overwatch. Comment Blizzard va-t-elle impliquer les joueurs dans l’histoire ? Le Game Director est parfaitement conscient que la société a toujours fortement développé le background de ses titres. Chris Metzen a fortement contribué à donner un sens et une profondeur aux univers de Warcraft, StarcCraft et Diablo, et il en ira de même avec Overwatch. La tâche ne sera évidemment pas facile car ici, il repart de zéro. C’est donc un véritable défi.

Ce bon vieux Chris a cependant plus d’un tour dans son sac. La carte Watchpoint : Gibraltar est d’ailleurs un exemple de ce que la société compte faire pour impliquer les joueurs dans l’histoire. Les ordinateurs etbcertaines notes dans les laboratoires donneront un contexte historique aux joueurs.

En ce qui concerne les éléments hors du jeu, on trouve bien entendu les cinématiques, telle que celle dévoilée lors de la BlizzCon 2014. On peut donc s’attendre à en voir d’autres. Le département créatif aimerait également proposer des romans, des récits sur le site web, voire même des comics afin de permettre aux fans d’en apprendre plus sur l’histoire d’Overwatch et sur l’origine de ses héros. Blizzard n’a rien à montrer pour l’instant, mais elle a toujours montré une grande passion à développer ses franchises, et cela peut donc rassurer ceux qui espèrent qu’il en ira de même avec le nouveau jeu de tir par équipe.



Aurais-je besoin d'upgrader mon PC pour jouer à Overwatch ?

J’ai ensuite abordé le sujet de la configuration requise pour faire tourner Overwatch. S’il est encore trop tôt pour la déterminer, Jeff Kaplan m’a expliqué que le jeu tourne sur un moteur tout neuf. L’équipe se concentre donc sur l’essentiel, à savoir afficher ce dont elle a envie à l’écran et proposer un framerate de 60 images par seconde en toutes circonstances. C’est un élément qui semble primordial dans le cadre d’un jeu de tir.

L’étape suivante consistera à optimiser le moteur de façon à ce qu’il tourne le mieux possible sur les petites configurations. Blizzard n’a pas encore atteint ce stade du développement et préfère donc attendre avant de s’avancer sur la configuration requise. Néanmoins, j’ai essayé de savoir si un PC faisant bien tourner WoW permettra de jouer à Overwatch et la réponse semblait plutôt positive. C’est en tout cas un des objectifs de la société.

Update du 23 mars : Attention, Jeff Kaplan ne dit pas que la configuration requise pour Overwatch sera identique à celle de World of Warcraft. Blizzard optimisera le jeu afin qu'il puisse tourner sur un maximum de configurations différentes, comme c'est toujours le cas. La configuration requise pour Overwatch sera dévoilée à une date ultérieure et sera, sans aucun doute, différente de celle de WoW.


L'interaction entre les joueurs

Parmi les questions de la communauté, j’avais noté celle de VikInk qui souhaitait savoir si la communication serait possible avec l’équipe adverse. Et bien la réponse est oui. Blizzard a une vraie volonté de développer les fonctions sociales d’Overwatch et cela passe notamment par la communication avec l’équipe adverse. Il existe un système de discussions en jeu, même si celui-ci n’est pas présenté à la PAX East. Le jeu mélangera parfois les équipes d’une carte à l’autre et le « chat » vous permettra ainsi de communiquer avec un joueur qui ne serait plus dans votre équipe lors de la partie suivante.

Bien évidemment, Blizzard sera attentif aux éventuels soucis que ce système peut poser. Si la société se rend compte que l’ambiance se dégrade entre les joueurs, elle placera des barrières ou protections pour éviter les harcèlements, en autorisant par exemple de bloquer les messages d’un joueur.

Toujours côté social, un système permettant de créer et gérer une guilde finira par arriver sur Overwatch. Blizzard a une longue tradition à ce sujet et cette fonctionnalité débarquera d'ailleurs bientôt sur Heroes of the Storm. World of Warcraft et Diablo III en disposent également et il ne fait aucun doute que l’équipe y travaillera à terme. C’est dans les cartons.


Pourquoi faudrait-il essayer Overwatch si vous n’aimez pas les FPS ?

Voici une des questions que j’avais envie de poser au Game Direction d’Overwatch. Jeff Kaplan m’a dès lors pris l’exemple de World of Warcraft. Il y a plus de dix ans maintenant, les MMORPG étaient souvent destinés aux Hardcore Gamers. Les gens disaient généralement : « Mais pourquoi je voudrais jouer à WoW ? Ce type de jeu est trop difficile ! » . Blizzard est néanmoins parvenu à rendre World of Warcraft extrêmement facile d’accès, même pour les réfractaires du genre. La société a montré qu’elle était capable de prendre un jeu « Core Gamer » et de le rendre accessible à un large public.

L’objectif est donc d'appliquer la même recette à Overwatch. C’est le cas avec certaines armes qui ne nécessitent pas une précision diabolique. Jeff prenait l’exemple d’un faisceau qui, une fois ciblé sur l’ennemi, restait efficace sans que vous ayez besoin de cibler votre adversaire au millimètre. Le héros Torbjörn va également dans ce sens car vous pouvez déposer vos tourelles qui feront une partie du boulot pour vous, sans que vous ayez besoin d’être un as de la gâchette.

Overwatch se veut de plus un jeu d’équipe avant tout. Vous n’avez pas besoin d’être figé sur votre fiche de statistiques. L’équipe a des objectifs à remplir et la partie tourne autour des six joueurs dans leur ensemble. Blizzard affiche bien sûr, en fin de match, le nombre d’ennemis tués et de morts subies, mais ce n’est pas un élément essentiel. La dynamique de l’équipe doit passer au premier plan. Ce qu’il faut retenir, c’est que l’équipe est parvenue à défendre une position ou à faire avancer un véhicule à destination. Ce sont des éléments qui, selon Jeff, rendront le jeu plus facile à aborder pour un joueur non habitué aux FPS.



World of Warcraft vs Overwatch

Jeff Kaplan fut longtemps le Game Director de WoW, et il est aujourd’hui celui d’Overwatch. Je souhaitais donc savoir quelle est la principale différence entre ces deux postes.

Il s’agit bien entendu de deux titres très différents. World of Warcraft est un jeu gigantesque. On y trouve du PvE, du PvP, des donjons, des raids, plein de mécaniques, etc. Avec Overwatch, on est sur un FPS, il n’existe donc pas une ribambelle de fonctionnalités. Par contre, cela sous-entend que chacune d’entre-elles prend une place primordiale. Le moindre caillou dans l’engrenage prend tout de suite des proportions plus importantes. Une baisse de framerate peut par exemple être assez dommageable, d’où l’importance de bien optimiser le moteur.


Overwatch sur consoles ?

Jeff Kaplan pense que le jeu pourrait être génial sur les consoles de salon. En tant que développeur, il est clair qu’il aimerait que le jeu puisse atteindre un maximum de joueurs. Blizzard a permis aux joueurs sur consoles de goûter à Diablo III et du côté de HearthStone, la base de joueurs a été étendue par le portage sur tablettes et prochainement sur smartphones.

Overwatch est pour l’instant développé pour PC. Néanmoins, plus les mois avancent, plus les développeurs se disent qu’il existe des opportunités ailleurs...



6 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site Overwatch : 11.273.219 visites.
© Copyright 1998-2021 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.