Logo JudgeHype
World of WarcraftDiablo 3HearthstoneOverwatchHeroes of the StormStarCraft 2Destiny 2
Warcraft IIIDiablo 2StarCraft RemasteredDiabloFilm
Découvrez les avantages de JudgeHype Premium
Tous les sites du réseau
1096 visiteurs en ligne
News > Overwatch League : Trois semaines pour déterminer les prétendants au titre. Ça commence à chauffer !

Overwatch League : Trois semaines pour déterminer les prétendants au titre. Ça commence à chauffer !

Lundi 4 juin 2018 à 11h52 par Kalendir - 7

L'Overwatch League continue, le même rythme, les mêmes équipes, mais un enjeu toujours de plus en plus élevé. Comme toujours, passons en revue le déroulement des différentes rencontres qui ont eu lieu ces derniers jours.


Premier match de cette journée entre les New York Excelsior et les Philadelphia Fusion

Et les 2 équipes vont commencer sur Blizzard World. Les Excelsior vont rapidement prendre les choses en main en débloquant le payload avec 2 assauts en 1:30. Il faudra ensuite attendre de voir celui-ci arriver à 3.46m du second point pour voir la défense de Philadelphie prendre le dessus. Ce sera tout juste suffisant pour retarder leurs adversaires et les joueurs de New York reprendront leur marche en avant et dérouleront sur la partie intérieure de la carte pour terminer l'escorte avec 39 secondes de réserve.

Les Fusion montreront, tout de suite, plus de difficultés puisque ce sera, avec seulement 30 secondes restantes, qu'ils débloqueront le payload. L'atteinte du deuxième point ne sera qu'une formalité malgré les tentatives de ralentissement des Excelsior. C'est sur la dernière partie d'escorte que tout se jouera et les difficultés du premier point resurgiront. Avec l'aide du spawn proche de la fin, les joueurs de New York stopperont la progression à 105.22m.

Pour la suite sur Hanamura, les Excelsior se feront repousser plusieurs fois dès le premier point et devront s'employer jusqu'au bout pour capturer l'objectif dans les prolongations. Le second point sera capturé en 2 temps (48.3%) après de multiples assauts repoussés par une défense de Philadelphie qui reviendra au compte-gouttes avant de devoir s'incliner avec une réserve de 20 secondes seulement. Malheureusement, l'attaque des Fusion ne sera pas au même niveau que leur défense et malgré toutes les tentatives possibles, ils ne parviendront, durant les 4 minutes mises à leur disposition, qu'à atteindre 30% de capture et devront céder cette seconde carte à leurs adversaires.

Direction Oasis pour la carte de contrôle et le centre-ville pour commencer. La première capture sera pour les Excelsior. Il faudra attendre les prolongations pour voir les Fusion revenir dans la partie. Grâce à leur avantage d'ultimates, les joueurs de New York ne laisseront que 38% du point à leurs adversaires.La suite se déroule sur l'université et ce sont les joueurs de Philadelphie qui prendront la première possession. Ils grimperont à 75% avant de voir les Excelsior revenir à 67%. Nouvel échange de possession et les Fusion tiendront jusqu'aux prolongations. Et c'est au bout d'un total de 1:18 de combat au-delà du temps réglementaire sur ce side, que les joueurs de New York finiront par s'imposer dans ce match (100-38 / 100-99).

Pour terminer cette rencontre, les 2 équipes iront sur Dorado. L'attaque des Excelsior sera sans conteste jusqu'au second point. Il faudra attendre la partie intérieure et un triple headshot de Carpe, pour repousser l'assaut bleu et blanc. Le payload arrivera, malgré une arrivée au compte-gouttes des défenseurs, au bout de la carte avec 1:32 de réserve (sur 5:12 disponibles au passage du deuxième point).

L'attaque des Fusion sera, tout de suite, plus compliquée, avec un passage du premier point avec seulement 33 secondes restantes. Malheureusement, la défense adverse sera trop forte et le payload s'arrêtera à seulement 1.08m du second point, Libero et Pine allant jusqu'à se sacrifier sur la dernière explosion de Meka d'HOTBA.

Dans un match où les New York Excelsior savaient déjà qu'ils termineraient la saison régulière à la 1ère place, ils ont décidé de ne rien lâcher face à leurs adversaires et montrer qu'ils tiennent à tout remporter, y compris ce dernier titre de stage. Les Philadelphia Fusion, quant à eux, concèdent leur seconde défaite consécutive qui les place dans une situation délicate pour la fin de la compétition.

Victoire des New York Excelsior 4-0, MVP : Park "Saebyeolbe" Jong-ryeol.



Second match de la soirée entre les Seoul Dynasty et les Shanghai Dragons

Et les équipes vont débuter sur King's Row. Les Dynasty devront s'y reprendre à plusieurs fois pour débloquer le payload. Celui-ci aura du mal à réellement avancer sur la première partie d'escorte puisqu'il faudra attendre les prolongations pour contrer la "dive" des joueurs de Shanghai. La partie intérieure ne sera pas plus facile et les joueurs de Seoul seront d'ailleurs obligés de s'arrêter à 58.81m.

A l'inverse, la tentative Bastion des Dragons sera plus efficiente pour prendre le point de capture. Mais c'est à mi-chemin du second point que leurs adversaires les maintiendront pendant près de 2 minutes. Mais c'est finalement avec 2:23 que les joueurs de Shanghai tenteront de dépasser la marque de leurs adversaires. La défense des Dynasty sera, cependant, trop solide et empêchera le payload de dépasser les 49.19m.

Direction Hanamura pour la suite de ce match. les Dynasty surprendront leurs adversaires avec une composition très tanky et en passant par la droite du point acculant leurs adversaires en haut des escaliers du point A. 1 seule minute sera suffisante. Les 7 minutes restantes seront un calvaire pour les 2 équipes, les joueurs de Seoul donnant tout pour tenter de prendre au moins un tiers du point B tandis que les Dragons feront tout leur possible pour tenir. Et ce sera finalement l'équipe chinoise qui remportera ce duel sans laisser le premier tiers à leurs adversaires.

La physionomie sera totalement différente en attaque puis les joueurs de Shanghai seront impuissants, à leur tour, pendant 4 minutes ne parvenant pas à dépasser les 2/3 acquis dans les prolongations.

Nous restons en Asie pour la carte de contrôle et c'est sur le marché de nuit de Lijiang que les 2 équipes vont commencer, avec une première possession pour Seoul. Ils tiendront 53% avant de céder l'occupation du point à leurs adversaires. 29% plus tard, revoilà les Dynasty à l'attaque et ce sera la dernière possession, terminant par un quadruplé de Wekeed sur son barrage, bien amené par l'explosion de Meka de Zunba.Les 12 acteurs de cette carte iront ensuite en découdre dans le centre de contrôle. Les joueurs de Seoul s'installeront, à nouveau, en premier sur le point. Juste le temps de cumuler 18% avant que les Dragons ne reviennent. Ce seront seulement 25% qui seront engrangés avant que les Dynasty ne reviennent en force et ne tiennent jusqu'au bout pour s'imposer dans cette rencontre (100-29 / 100-25).

C'est sur Dorado que ce match se terminera. Et les Dynasty ne lâcheront pas la bride pour autant. Après une escorte plus que dominatrice sur les 2 premiers points, il faudra attendre l'arrivée à mi-chemin du 3ème point avec 4:50 pour voir enfin la défense sortir la tête de l'eau. Malgré toute leur vaillance, les joueurs de Shanghai devront tout de même s'incliner mais en ne laissant que 53 secondes de réserve à leurs adversaires.

Dès la première partie, les Dragons montreront des difficultés sur cette dernière carte, passant le premier point dans la dernière minute. La seconde partie sera encore plus difficile et les attaquants auront besoin des prolongations pour atteindre l'entrée du siège de LumeriCo. Malheureusement, 1:30 sera un temps trop juste pour atteindre le bout de l'escorte et espérer un second side d'attaque. Les joueurs de Shanghai s'arrêteront à 71.00m et s'inclineront définitivement dans ce match.

Dans un match mettant aux prises 2 équipes qui passent totalement à côté de leur début de stage (0 victoire pour 4 défaites de chaque côté), ce sont finalement les Seoul Dynasty qui s'imposeront assez largement. Les Shanghai Dragons, quant à eux, s'enfoncent toujours un peu plus, malgré le soutien du chat Twitch et de la Blizzard Arena, et sont toujours à la recherche d'une première victoire.

Victoire des Seoul Dynasty 4-0, MVP : Choi "Wekeed" Seok-woo.

Troisième et dernier match de la soirée avec le derby de Los Angeles : Valiant vs Gladiators

Et avant même le début du match, l'entrée des Valiant avec une grosse mise en scène donne le ton du combat qui aura lieu entre les 2 équipes locales.

Combat qui commencera sur Blizzard World. Les Valiant devront s'y reprendre à 2 fois pour débloquer le payload. La première partie d'escorte ne sera pas une promenade de santé et ce ne sera que dans les dernières 50 secondes que le second point sera atteint. La partie intérieure sera tout aussi difficile pour l'attaque, et c'est, dans les prolongations, que l'assaut vert et jaune arrivera au bout de cette carte.

Les Gladiators mettront légèrement plus de temps pour capturer le premier point. La première partie d'escorte sera, à l'inverse beaucoup plus efficace. Les coéquipiers de Surefour parviendront, malgré plusieurs arrêts, à atteindre le trône de Léoric avec 1:49 de réserve, ce qui leur permettra d'être seul détenteurs d'une nouvelle tentative d'attaque sur cette carte. Malheureusement, l'attaque des Gladiators sera bien muselée et ne pourra atteindre le premiers tiers synonyme de victoire. Les 2 équipes se dirigent donc vers la Colonie Lunaire : Horizon, sur une égalité 0-0.

Dans l'espace, les Valiant tenteront, avec succès, un assaut basé sur 3 DPS et un seul support. Rapidement, ils enchaîneront sur le point B pour capturer 76.4% dès la première tentative. Et ce sera, finalement, avec 3:14 de réserve que ce premier side se terminera. L'offensive des Gladiators sera plus compliquée puisqu'après avoir pu monter jusqu'à 95% du premier point, ils seront finalement repoussés 3 fois avant de pouvoir s'imposer dans les 10 dernières secondes. Et il ne suffira que de 42 secondes pour prendre le second point, Surefour faisant le ménage avec sa Zarya bien chargée (3:26 de réserve).

Seconde offensive des coéquipiers de SoOn et ils devront s'y reprendre à 2 fois pour capitaliser un troisième point. Ils rendront la pareille à leurs adversaires en profitant, également, de l'effet "boule-de-neige" pour avoir un 4ème point et encore 1:30 de réserve. Un peu plus d'une minute sera nécessaire pour les Gladiators pour prendre le point A une seconde fois. Malheureusement, les 2:35 disponibles ne permettront pas aux assaillants de dépasser les 35% du point B et devront s'incliner.

Direction Oasis et ses jardins avec une première possession pour les Valiant. Et c'est dans les prolongations que les Gladiators reviendront après un combat qui aura duré 1:12 ! Et ce sera le seul échange sur ce side puisque les coéquipiers de Fissure tiendront jusque dans une dernière session de prolongations pour s'imposer.

La suite se déroule sur l'université et les Valiant capitaliseront 46% dès la première capture. C'est sur un "team kill" après 48% de possession que les Gladiators s'inclineront. Un échange plus tard à 93% pour les jaunes et verts, et voilà la vague violette à nouveau sur le point. Malheureusement, ils devront s'incliner avec 92% dans la besace. 

Tout se jouera sur le centre-ville et ce sont les Gladiators qui prendront la main pour la première fois sur cette carte de contrôle. Ils ne tiendront que 44% avant que les Valiant ne reviennent et cèdent à l'entrée des prolongations. Et c'est finalement à 99-99 que le match se jouera puisque les coéquipiers de Custa tiendront bon pour reprendre la possession, remporter ce side et par la même occasion, le match (99-100 / 100-92 / 100-99).

Les 2 équipes en termineront sur Dorado. L'offensive des Valiant sera mouvementée sur les 2 premiers points avec plusieurs temps d'arrêt, notamment sous la première arche. La partie intérieure sera tout aussi compliquée et il faudra que l'attaque s'emploie pour atteindre la fin de l'escorte avec seulement 22 secondes restantes.

A l'inverse, les Gladiators atteindront rapidement le premier point à la faveur d'un désormais fameux "C9". La suite sera tout aussi impressionnante jusqu'à 1.18m du second point. Endroit choisi par la défense pour stopper les velléités offensives de leurs adversaires. C'est uniquement dans les prolongations que le point sera atteint, et la suite ne sera pas plus favorable puisque l'attaque ne dépassera pas les 49.47m dans la partie intérieure de la carte.

Dans un derby où toute la Blizzard Arena était divisée en 2 parties bien distinctes, ce sont finalement les Valiant qui sortent vainqueurs de cette confrontation fratricide. Un match qui aura été à la hauteur du début de stage que nous avons de la part des 2 équipes (4-0 chacune avant ce match). Une lutte acharnée entre 2 grosses équipes, mais les Gladiators auront dû s'incliner devant plus fort qu'eux.

Victoire des LA Valiant 3-0, MVP : Terence "SoOn" Tarlier.



Un jeudi sous tension : On débute par la rencontre opposant les London Spitfire aux Boston Uprising.

En débutant sur Blizzard World, les Spitfire éprouveront quelques difficultés à débloquer le payload en s'y reprenant à plusieurs fois et utilisant la moitié du temps qui leur aura été alloué. En revanche, la première partie d'escorte ne sera qu'une formalité, atteignant rapidement le second point. La partie intérieure de l'escorte, sera plus mitigée avec une défense de Boston qui tiendra le payload à 105.94m malgré toutes les tentatives adverses.

Les choses seront encore plus difficiles pour les Uprising qui devront attendre la dernière minute pour accéder à la couronne de Léoric. La première partie d'escorte aura une physionomie différente avec une attaque souvent contestée mais jamais réellement arrêtée. Mais c'est sur la dernière partie que la différence se fera entre les 2 équipes puisque le payload arrivera rapidement à 3.07m de la marque des joueurs de Londres. Mais ceux-ci tiendront bons jusqu'au bout des prolongations et remporteront la première carte.

Les 12 protagonistes se dirigeront vers Colonie Lunaire : Horizon et les Spitfire prendront le point A dès la première offensive par la gauche. Profitant de l'effet "boule-de-neige", l'offensive se dirigera rapidement vers le point B et l'avantage numérique se fera rapidement. Les joueurs de Boston ne parviendront qu'à revenir au compte-gouttes et à réduire la réserve à 5:18. L'attaque des Uprising sur le premier point sera toute aussi rapide, avec l'aide d'un magnifique "C9" de la part des joueurs de Londres. En revanche, l'offensive sur le second point sera plus difficile. Après avoir validé le premier tiers, dès le premier assaut, il faudra attendre plus de 4 minutes pour enfin voir les joueurs de Boston capturer ce point avec une réserve de 1:55.

Sur leur second side d'attaque, les Uprising iront rapidement s'installer sur le point mais seront repoussés dans les prolongations pour arriver à le capturer. Les 30 secondes supplémentaires accordées seront insuffisantes pour obtenir, au moins, le premier tiers. Les Spitfire mettront plus de 3:30 pour prendre à nouveau le point A égrenant par la même occasion la grosse réserve qu'ils possédaient. Enfin, les 30 secondes rajoutées ne seront pas suffisantes pour parvenir au 33.4% synonymes de victoire et les équipes se sépareront sur une égalité.

Début de la carte de contrôle sur le centre-ville, avec une première possession pour les Spitfire. Il faudra attendre les prolongations pour voir les Uprising revenir sur ce side. Et c'est une fois les 2 équipes arrivées à 99% chacune, que nous découvrirons le vainqueur. En l’occurrence, les joueurs de Londres.

La suite se déroule sur l'université et les joueurs de Boston auront le temps de capitaliser 52% avant de voir leurs adversaires prendre la main. Le temps de revenir à 56%, les Spitfire laisseront à nouveau la possession aux Uprising qui pousseront jusqu'à 91%. Et c'est finalement dans les prolongations que les joueurs de Boston reviendront et s'imposeront sur ce side. Seconde balle de match pour Londres sur les jardins. Et ce sont pourtant les Uprising qui tiendront 50% du point en premier. Le seul échange de ce side aura alors lieu, et les Spitfire tiendront bon pendant les 100% nécessaires à la victoire sur cette carte comme dans ce match (100-99 / 99-100 / 100-50).

Dorado sera la dernière carte de cette rencontre. Et l'attaque des Spitfire s’essoufflera rapidement, éprouvant, tout d'abord, des difficultés à passer le premier point. Le payload sera, ensuite, jamais réellement contesté jusqu'à 90.37m. Et c'est dans les 3 dernières secondes que celui-ci atteindra le second point. L'escorte parviendra tout de même à atteindre les 77.37m. C'est le moment que choisiront les Uprising pour se réveiller dans ce match et dérouler totalement sur les 2 premiers points avec quelques contestations, mais aucun véritable coup d'arrêt. C'est seulement dans la partie intérieure que l'on verra le premier repli de la part des joueurs de Boston. Celui-ci sera de courte durée et l'escorte reprendra sa marche en avant et se terminera 2:45 de réserve.

Dans un match entre une équipe avec un bilan mitigé dans ce stage et leurs adversaires totalement en perdition depuis 4 matchs, ce sont les London Spitfire qui tireront leur épingle du jeu pour s'imposer. Victoire, certes, mais sans forcément la manière, en témoignent cette réserve sur la carte d'assaut non-mise à profit sur le second side d'attaque, mais surtout cette déroute totale sur Dorado. Ou alors, était-ce le réveil des Boston Uprising qui avaient accompli sur une série de 15 victoires consécutives lors des stages précédents? Leur prochain match répondra à cette question.

Victoire des London Spitfire 2-1, MVP : Park "Profit" Joon-yeong.


Second match de la soirée entre les SF Shock et les Dallas Fuel

La rencontre débute sur King's Row. Les Shock montrent tout de suite qu'ils ne veulent pas faire de sentiments. Avec une attaque ultra-dominante pour débloquer le payload, les joueurs de San Francisco continuent leur marche en avant en écrasant complètement la défense adverse sur toute l'escorte, n'étant que très rarement ralentis. En atteste la réserve énorme de 4:03 après ce side offensif.

L'attaque des Fuel sera plus compliquée sur le premier point. La première partie d'escorte se déroulera sans accroc jusqu'à 64 centimètres du second point. Les joueurs de Dallas mettront près de 2 minutes à revenir à l'assaut et passer à la partie intérieure. Là encore, les coéquipiers d'uNKOE dérouleront jusqu'à 3.92m du dernier point. Malheureusement, la défense tiendra bon et s'imposera sur cette première carte.

La suite se déroule sur Hanamura et la prise du point A par les Shock sera légèrement retardée. A l'inverse, les joueurs de San Francisco dérouleront sur le point B et bénéficieront d'une réserve de 4:27. La physionomie de l'attaque sera la même pour les Fuel qui auront quelques difficultés sur le premier point et iront dérouler, dès le deuxième assaut, sur le second point avec 4:53 de réserve.Comme sur le premier side, l'attaque des Shock aura quelques difficultés, mettant près de 3 minutes à capturer le point A. Ils parviendront, dès la première offensive à obtenir 53.1% du point B, poussant jusqu'à 65.4% dans les prolongations. Cette fois-ci, les Fuel montreront une autre visage avec un peu plus d'une minute pour capturer le premier point. La suite sera très violente pour les joueurs de San Francisco puisqu'ils subiront l'effet "boule-de-neige" et verront leurs adversaires terminer la capture du second point avec 3:33 de réserve.

Direction les jardins d'Oasis pour commencer la carte de contrôle. Les Shock mettront la main sur le point en premier et capitaliseront 81% avant de céder la possession. Juste le temps pour les Fuel de prendre 56% avant de se faire détruire par un triple-kill de ChoiHyoBin sur son Meka qui terminera le travail pour s'assurer le 4ème kill et faire en sorte que cet échange de contrôle soit le dernier. L'université vient ensuite, et les Shock posent à nouveau le pied sur le point en premier. Ils capitaliseront 34% avant de voir les Fuel prendre 10%. Juste le temps de remettre les choses en ordre et revoilà les joueurs de San Francisco présents pour tenir le point jusqu'au bout (100-56 / 100-10).

La carte d'escorte sera Gibraltar et l'atteinte du premier point ne sera qu'une formalité pour les Shock. L'arrivée jusqu'au second point sera légèrement plus compliquée. Ce sera, finalement, chose faite alors qu'il ne reste plus qu'1:16 en réserve. Et la dernière partie ne sera qu'une promenade de santé, ne mettant que 2:13 pour atteindre le dernier point et garder 1:33 pour un éventuel second side offensif. L'offensive des Fuel sera nettement plus poussive avec plusieurs arrêts sur la première partie. Heureusement, ils ne subiront qu'un seul coup d'arrêt sur la partie intérieure. Ils parviendront, après un autre coup d'arrêt, à atteindre la fin de l'escorte avec 40 secondes de réserve.

Les joueurs de Dallas attaqueront à nouveau avec une réserve défavorable et ne pourront aller plus loin que 70.89m puisqu'ils oublieront le payload dans les prolongations. Les joueurs de San Francisco profiteront de leur 53 secondes supplémentaires pour pousser au centimètre plus loin synonyme de victoire finale.

Dans un match entre 2 équipes qui étaient très en vue en ce début de stage, ce sont finalement les San Francisco Shock qui se sont imposés. Cette victoire n'aura pas été de tout repos mais la domination sur la carte de contrôle aura suffi à faire pencher la balance de leur côté. A l'opposé, les Dallas Fuel restent sur une nouvelle prestation très correcte qui suit la logique de ce qu'ils démontrent depuis ce début de stage 4.

Victoire des SF Shock 3-1, MVP : Andrej "babybay" Francisty.


Dernier match de la soirée entre les Philadelphia Fusion et les LA Gladiators.

Et les 2 équipes commenceront sur Blizzard World. Les Fusion commenceront tout de suite très fort en débloquant en un peu plus d'une minute. L'avancée continuera avec force puisque les attaquants ne seront jamais réellement inquiétés pour rejoindre le second point. Les joueurs de Philadelphie continueront leur avancée jusqu'à 96.46m avant d'être définitivement stoppés par une défense féroce des Gladiators, Void réussissant, notamment, à charger 2 orbes à gravitons tandis qu'HOTBA n'aura pas eu la première.

Les joueurs de Los Angeles parviendront, difficilement et dans la dernière minute, à prendre le point de capture. Les difficultés continueront pour les coéquipiers de Surefour qui seront systématiquement repoussés et ne parviendront pas à dépasser la marque des 97.77m et devront s'incliner.

Direction Colonie Lunaire : Horizon pour la carte d'assaut et ce sera au tour de la défense des Gladiators de s'illustrer en bloquant l'attaque des Fusion à de multiples reprises et ne leur laisseront que 44% du point A. Vexés d'avoir été bloqués dans leur attaque, les joueurs de Los Angeles suivront leur support habituel Shaz, qui aura basculé sur une Tracer, laissant son compère BigGoose seul sur Ange. Et c'est en seulement 1:26 que les 44.1% seront atteints et permettront aux Gladiators de revenir dans ce match.

C'est le marché de nuit de Lijiang qui sera le début de cette carte de contrôle. Les Fusion commenceront par mettre le pied sur le point et assureront les 99% avant de céder la possession. Juste le temps pour ShaDowBurn de faire le ménage et de laisser 19% à leurs adversaires, que les joueurs de Philadelphie reprendront leur bien et ne le lâcheront plus pour s'imposer sur ce premier side.
Sur les jardins, ce sont à nouveau les Fusion qui captureront en premier. Une fois arrivés à 53%, leurs adversaires reviendront dans la partie et tiendront 97% avant de devoir céder la possession. Les Gladiators attendront finalement les prolongations pour revenir et s'imposer définitivement sur ce side.

Tout se jouera dans le centre de contrôle, et ce seront les joueurs de Los Angeles qui s'installeront en premier sur le point. ils parviendront à capitaliser 65% avant de devoir céder. Il faudra attendre 82% et un triple-kill sur l'implacable de Surefour, pour voir les Gladiators reprendre la possession et faire résonner le "team-kill". Ce sera le dernier échange sur ce side et les joueurs de Los Angeles s'imposeront sur cette carte pour prendre la tête dans ce match (19-100 / 100-99 / 100-82).

L'escorte se déroulera sur Dorado. Et l'attaque des Fusion sera mise en échec une seule fois avant de parvenir à passer le premier point. Avec un coup d'arrêt mais une très grosse contestation à l'approche du second point, les joueurs de Philadelphie pourront finalement entrer dans la partie intérieure de l'escorte. Et malgré tous les efforts possibles pour atteindre le troisième point, ils échoueront finalement à 3.46m seulement. Les Gladiators, quant à eux, iront rapidement passer le premier point. La deuxième partie d'escorte ne sera, également, qu'une formalité jusqu'à 1.82m, puisque ce sera le lieu choisi par la défense pour pousser l'attaque dans les prolongations. Celles-ci seront à nouveau nécessaires pour atteindre le centimètre supplémentaire synonyme de victoire.

Dans un match opposant 2 équipes en forme mais dans l'obligation de se racheter de leurs dernier matchs, ce sont les LA Gladiators qui auront pris le dessus après s'être faits surprendre sur Blizzard World. Leur défaite dans le derby de Los Angeles semble avoir eu un léger impact en début de match avant de revenir. Les Philadelphia Fusion concèdent, quant à eux, leur 3ème défaite consécutive et se retrouvent dans une position délicate dans l'optique des play-offs de stage, mais surtout d'un éventuel billet pour New York.

Victoire des LA Gladiators 3-1, MVP : Jonas "Shaz" Suovaara.

Icone JudgeHype
Vous aimez notre travail ? Aidez-nous à rester indépendant en vous abonnant à JudgeHype Premium ou en désactivant votre bloqueur de publicités. Merci ;)
7 commentaires - [Poster un commentaire]


Membre
Alchemists #325
Posté le lundi 4 juin 2018 à 13h23  -  #1
3

impressionnante quantite de travail pour l article =) je ne suis pas l esport d'OW, mais la meme chose sur heroes of the storm serait super  : )


Membre
theartiste #161
Posté le lundi 4 juin 2018 à 14h20  -  #2
4

Vraiment un super article. Je n'ai actuellement plus du tout le temps de regarder tous les matchs de l'overwatch league, mais avoir un article qui détaille chaque match est vraiment top :D


Membre
Axia88 #769
Posté le lundi 4 juin 2018 à 14h55  -  #3
1

Je pense que Shanghai Dragon ont toutes leur chance de finir premier. Le suspense est intense.


Membre
Eskeyl #632
Posté le lundi 4 juin 2018 à 15h03  -  #4
5

Je pense que Shanghai Dragon ont toutes leur chance de finir premier. Le suspense est intense.

Quel humour ! A quand le one man show ?


Membre
Senomar #369
Posté le lundi 4 juin 2018 à 16h31  -  #5
2

Honnêtement je cracherais pas à la figure des Dragons. Ils reviennent de tellement loin que leur dedrnier coach s'est tiré et depuis 1 mois ils font un travail incroyable et perfs pas trop mal sur des matchups ou ils sont sensé se faire démolir. Faut pas vous arrêter au 3-0 que sur le site OW. Les matchs contre eux deviennent de plus en plus serré :)


Membre
Premium
SebSo #841
Posté le lundi 4 juin 2018 à 17h08  -  #6
1

@Senomar 

Y'avait tellement la place contre Houston cette semaine pour dire Dia a été élu MVP malgré la défaite de son équipe 3-0 , je vois arriver une victoire semaine prochaine pour eux , ça monte en puissance faut absolument qu'ils gagnent au moins un match avant la fin.


Rédacteur
Premium
Kalendir #536
Posté le lundi 4 juin 2018 à 21h16  -  #7
1

@Alchemists
Merci, effectivement, y a pas mal de boulot   
Malheureusement, je n'ai pas été recruté par JudgeHype pour ces articles, c'est moi qui me suis proposé. Et comme le genre de HotS ne m'attire pas, je ne rédigerai pas d'articles dessus, désolé  . Il faut simplement espérer qu'une personne comme moi, attirée par le jeu, se propose.

@theartiste
Ravi que ça te plaise   , d'autant que tu fais partie des "cibles" principales de cet article. 


Pour le débat sur les Shanghai Dragons, tant qu'ils ne résoudront pas leur problème de gestion des ultimates et notamment les transcendances de Freefeel qui reste le tendon d’Achille de cette équipe selon moi.
Maintenant, ils sont très proches d'équipes qui sont au fond du trou sur ce stage. On va voir ce qu'ils donnent cette semaine puisqu'ils affrontent les 2 équipes à 0-6 également.

@SebSo
De mémoire, c'était même Geguri et Diya qui tenaient les votes des spectateurs. 30% des votes chacun quand les joueurs de Houston tournaient à 5% maxi. C'est dire...
Et c'est surtout la première fois que le MVP est désigné dans une équipe perdante.


Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
SCREENSHOT ALÉATOIRE
DISCORD JUDGEHYPE
Discord
BOUTIQUE
1 2 3
Cartes graphiques Gamer
NVIDIA GeForce, AMD Radeon... Toutes les gammes et budgets chez Materiel.net
Disques durs et SSD
Besoin d'espace de stockage ou d'accélérer vos temps de chargement ?
Tout l'art d'Overwatch
Des dizaines de superbes illustrations du FPS de Blizzard !
VIDÉO ALÉATOIRE
APPLICATIONS MOBILES
Application Android  Application iOS
SOUTENIR JUDGEHYPE
Logo Voici les moyens de soutenir JudgeHype :  Abonnez-vous au réseau JudgeHype  Désactivez adblock pour le réseau  Achetez via ce lien sur Materiel.net  Achetez via ce lien sur Amazon.fr  Achetez via ce lien sur Gamesplanet Nous vous remercions pour votre soutien sans qui le réseau JudgeHype ne pourrait continuer son travail !
GÉNÉRAL : Archives
PRÉSENTATION : Histoire d'OverwatchOrigine et affiliation des hérosCourts-métrages d'animationBande-dessinéeCinématique d'introductionCartesHauts faitsChoc de la semaineConfiguration requise PC
HÉROS : FaucheurGenjiMc CreePharahSoldat 76TracerBastionChacalFataleHanzoMeiTorbjörnChopperD.VaReinhardtWinstonZaryaAnaAngeLúcioSymmetraZenyatta
GUIDES : Voir les guidesCréez un guideBien débuter sur OverwatchÉditions Origins et Collector
IMAGES : AléatoiresCoffres de ButinHérosCartesIllustrationsEaster Eggs
DOSSIERS : BlizzCon 2015Gamescom 2015PAX East 2015BlizzCon 2014
POTG : Voir les Play of the GameProposez un POTG
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site Overwatch : 7.319.629 visites.
© Copyright 1998-2018 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.
Partenaire : Gamesplanet